presentation_wh2.jpg

Le projet HyFive pour faire avancer la cause des véhicules à hydrogène

Le projet HyFive pour faire avancer la cause des véhicules à hydrogène

 

Honda, BMW, Daimler, Hyundai et Toyota ont signé en avril un accord pour la mise en place du projet HyFive (Hydrogen for innovative vehicles), qui permettra de tester 110 véhicules à pile à combustible et d’installer six stations-service à hydrogène en Europe. « Grâce à la participation de grands et réputés constructeurs d’automobiles et fournisseurs d’infrastructures, le projet HyFive est sur la bonne voie et démontre l’engagement des principaux acteurs industriels européens mais aussi asiatique et témoigne d’un esprit de coopération qui, j’en suis convaincu, assurera le succès de ces technologies dans les prochaines années », s’est félicité Bert De Colvenaer, directeur du projet.

HyFive a pour objectif de développer des technologies et des infrastructures destinées au développement des véhicules à hydrogène. Les modèles seront testés à Bolzano (Italie), Copenhague (Danemark), Innsbruck (Autriche), Londres (Royaume-Uni), Munich et Stuttgart (Allemagne). Six infrastructures de recharge pour ces véhicules seront développées par Air Products, Copenhagen Hydrogen Network, ITM Power, Linde et OMV ; elles viendront s’ajouter aux douze déjà existantes. Elles seront implantées au Danemark, en Autriche et au Royaume-Uni.

Honda, qui a présenté au Salon de Los Angeles, en novembre 2013, le FCEV Concept, un nouveau prototype roulant à l’hydrogène grâce à une pile à combustible, sera particulièrement impliqué dans le projet HyFive, dans lequel il investira 38,4 millions d’euros. « Cette technologie d’avant-garde combine l’oxygène présent dans l’atmosphère avec de l’hydrogène afin de générer de l’électricité, sans produire d’autres émissions que de la simple vapeur d’eau, non polluante. Outre un fonctionnement silencieux, les véhicules ainsi équipés sont potentiellement deux fois plus économiques que des modèles propulsés par des motorisations conventionnelles. Cette technologie autorise également des temps de recharge très rapide et la possibilité de couvrir plus de 600 km entre deux ravitaillements », explique Honda dans un communiqué.

D’autres projets tournés vers l’hydrogène ont déjà été développés en Europe. L’Allemagne a lancé son programme Mobilité H2 en 2009 pour mettre en place un réseau de stations distribuant de l’hydrogène. Air Liquide participe au programme H2 Mobility, dont l’objectif est de déployer 400 stations de distribution d’hydrogène d’ici à 2023, contre 15 aujourd’hui. En octobre 2012, la Norvège, l’Islande, la Suède et le Danemark ont également signé un protocole d’accord avec quatre constructeurs d’automobiles, dont encore une fois Honda, Toyota et Hyundai (plus Nissan) et des entreprises en charge de mettre en place les infrastructures de recharge en hydrogène.

 

 

Partagez sur votre réseau...

Submit to FacebookSubmit to Google BookmarksSubmit to StumbleuponSubmit to TechnoratiSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

 

 
Youtube logo
  twitter facebook jaime